Références

Home »  Références

Originaire du Pays de Redon en Bretagne, Wenceslas étudie le piano dès l’âge de 4 ans au Centre Culturel Ti Kendalc’h à St Vincent sur Oust. Cependant il a tendance à préférer jouer d’oreille ce que son environnement lui propose : musique classique, compositeurs des années 70-80, chansons de famille.

Dès l’âge de 9 ans il fait son apprentissage de la théorie de la musique en accompagnant les chants à la messe ou bien en composant des petites pièces pour le piano.

À 15 ans il avale la moitié du recueil « Original Boogie-Woogie » de Claude Bolling.

À 20 ans les sorties entre copains prennent la forme de veillées dans les caves et les garages au son de l’accordéon et des chants du pays. Les acteurs de la culture populaire repèrent la bande et les incitent à chanter dans les festou-noz. C’est ainsi que naît Manglo.

S’étant mis à l’accordéon touches piano, Wenceslas est rapidement sollicité pour jouer de la musique des Balkans dont le groupe le plus prestigieux est Topolovo.

Grâce à ces apprentissages sur le terrain, il organise ses connaissances en fac de musicologie à Rennes II et y valide une maîtrise en création musicale en 1998. Il y présente une composition pour batterie-fanfare inspirée de musique répétitive américaine et de musique bulgare.

Il entre ensuite dans la vie professionnelle en coordonnant l’école de musique traditionnelle des Pays de Vilaine jusqu’en 2006.

Reconnu comme compositeur et arrangeur, sa “marque de fabrique” est l’invention de musique construite sur la fusion entre la monodie bretonne et des modèles « exotiques » d’accompagnement de musique populaire, tantôt balkanique (Savaty Orkestar, créé en 2008 au Nouveau Pavillon), tantôt cajun (Gallo Gumbo, créé en 2013 à l’occasion d’échanges culturels entre la Louisiane et la Bretagne).

Improvisateur, il travaille régulièrement avec les comédiens de la Compagnie Casus Délires. Citons les spectacles : « 200 Berges », « les balades théâtrales », la « Lanterne Magique » (musique sur film muet), “Qu’est-ce ?” et autres spectacles sur mesure. Aussi la Compagnie Orange Givrée l’a invité sur le  spectacle commandé par l’entreprise Hénaff de Pouldreuzic à l’occasion des 100 ans du célèbre pâté (création 2015) : La Petite Boîte Bleue, Cent Ans de Correspondance.

On retrouve également Wenceslas à l’orgue en compagnie d’Erwan Hamon à la bombarde, dans le CD Si Vous Dormez, ainsi qu’en trio avec Gilbert Hervieux et Dominig Mahé dans le CD Le Sauveur des âmes / Salver an eneoù. Wenceslas y fait sonner l’orgue de manière originale.

Il développe aussi une écriture spécifique pour le piano en musique traditionnelle pour le duo Chauvel-Hervieux, Le Couple dont l’album “Dis-moi oui ou dis-moi non” sort à l’automne 2019.

Wenceslas compose pour la création “Papic” de la Drolatic Industry dont la sortie est prévue en octobre 2019.

Né à Saint-Vincent-sur-Oust (Morbihan, Bretagne Sud), commune connue pour son célèbre “rond de Saint Vincent”, Wen évolue avec ses copains de Manglo ou avec son oncle Gilbert Hervieux pour valoriser le répertoire “local”, notamment dans le trio Hervieux-Mahé

La création de musiques fusionnant entre divers “terroirs” est l’une des marques de fabrique de la musique de Wen. Citons notamment le Savaty Orkestar, né en 2007 au Nouveau Pavillon.

Wen a été rapidement sollicité pour jouer de la musique des Balkans lors qu’il acquiert son premier accordéon touches piano en 1994. N’ayant pas de références locales de l’instruments, c’était également le moyen d’acquérir une technique de jeu qui le poursuit toujours…

Wen commence à accompagner les chants à la messe dès l’âge de 9 ans. La commune de Saint-Vincent-sur-Oust ne possédait pas encore ses orgues à tuyaux (mais c’est chose faite depuis les années 2000). Son apprentissage autodidacte l’entraînera vers un jeu assez personnel pour cet instrument. 

Wen est amené à faire des propositions “sur mesure” où ses capacités à mixer les esthétiques sont déployées.

Méméékoutça fait sonner des chansons connues en mode fanfare des Balkans.

Le Bastringue Stringue Stringue (BSS) mêle chansons connues à un style bastringue.

L’Happy Noir est une fanfare traditionnelle-rock, si on peut la résumer ainsi.

Le Journal En-Chanté prétexte un journal d’actualité pour faire la musique du jour.

Wen a composé, improvisé et joué pour :

La Compagnie Casus Délires, notamment le spectacle Qu’est-ce ?

La Compagnie Orange Givrée, notamment le spectacle La Petite Boîte Bleue, Cent Ans de Correspondances 

Il a écrit aussi pour La Drolatic Industry, notamment la musique du spectacle “Papic” en 2019

Wen compose la musique du documentaire Quand les paysans du pays de Redon deviennent agriculteurs – ATTOT (Arrête Ta Télé On Tourne)

Il improvise la musique de l’audio-guide du Musée Eugène Aulnette du Sel-de-Bretagne (35) avec Fred Woff.

Wen a participé à l’enregistrement de plus d’une douzaine d’albums.